L’hameçonnage

Je me vois emprunter le chemin forestier quotidien qui sépare mon foyer de mon école qui se situe sur les flancs d’une colline. A mon arrivée, l’école est déserte, pas abandonnée mais comme si je m’étais trompé de jour et que l’école était fermée. La cour rectangulaire s’étend le long du bâtiment, bordée d’une petite pelouse de même longueur. Ce qui me choque est l’absence de verdure remplacée par une pelouse de cendres avec des fils de fer alignés parallèlement dans une disposition mystérieuse. (…) Je tente de rebrousser chemin mais une étrange chaleur me fait perdre l’équilibre et je fini par glisser sur cette dune cendrée. Je roule sur moi-même, dévalant cette dune sans pouvoir m’arrêter… Mon visage rencontra l’un des fils de fer qui se colla littéralement contre ma joue et même pire; au bout de quelques secondes ce métal étrange la traversa sans douleur ni blessure mais m’hameçonna comme un poisson. J’étais pris au piège je ne pouvais plus m’en défaire, le fil de fer me retenait.

date : 1992

theotaker