L’avalanche

L’avalanche venait de se terminer. Dehors il faisait nuit. J’ai couru vers le drame, je cherchais, creusais pour trouver des survivants. Puis tout à coup comme des paquerettes qui poussent, les gens ont commencé à s’extraire seuls de la neige. Il y avait une centaine de personnes. Tous alpinistes et randonneurs. Certain portaient des lampes frontales. Puis ils se sont mis en colonne sans dire un mot en se dirigeant vers la sortie de secours d’un tunnel d’autoroute. Je les ai suivi mais il ne m’ont pas laisser entrer.

2009

matthmut